Depuis presque deux mois, j’ai la chance de vivre à Munich, une superbe ville, pleine de vie. À moins d’une semaine de la fin de mon séjour, je tenais à publier un article sur cette ville. Car, si Munich a réussi à détruire l’ébauche de rééquilibrage alimentaire que j’avais démarré (les restaus, la bière et les spécialités bavaroises sont assez contre-indiquées), c’est cette ville et notamment ses nombreux espaces verts qui m’ont donné envie de mettre au running (et aussi un peu le fait que je n’ai pas eu internet dans ma colloc les 3 premières semaines).

C’est une ville vraiment agréable et que je vous recommande de la découvrir, pour son architecture, ses nombreux monuments et ses nombreux parcs, notamment les jardins anglais (Englischer Garten), Olympia Park ou encore les jardins du château de Nymphenburg. Une balade sur les bords de l’Isar lorsque le temps s’y prête est également un moment privilégié pour découvrir la ville. Le tout bien sûr à coup de sightrunning, pour les plus courageuses.

Bien sûr, il y a aussi une longue liste de musées à visiter, mais le plus prenant reste de se balader dans la ville et de rentrer dans les nombreuses tavernes qu’elle offre. Les grandes tables sur lesquelles les gens s’assoient librement vous permettront facilement d’agrandir votre cercle de connaissances, le temps d’une bière tout du moins (notions d’allemand nécessaires). Coté musées, et n’étant pas vraiment orientée peinture, je vous invite néanmoins à voir le Deutsches Museum, qui m’a captivée, ainsi que le musée BMW (en mode des filles et des moteurs).

Je vous laisse donc sur ces quelques photos de Munich et de ses alentours, en vous épargnant les grands monuments (un coup de Google images suffit et les photos sont bien plus jolies).